Arcadian – L’homme que je suis

L'homme Que Je Suis

Aux amis qu'on a laissés
Aux chemins qu'on a tracés
Aux mots qui nous ont blessés
Qui nous ont blessés

À tout ce que l'on regrette
À nos fêtes, à nos défaites
Aux erreurs que l'on répète
Que l'on répète

J'assume tout crois-moi
Et si j'avais le choix
Je ne changerai rien du tout
Non rien du tout

J'ai tout gardé
Les bons, les mauvais moments
Oui, j'ai crié
Je me suis trompé souvent
Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

J'ai rien jeté
Les coups et les compliments
Oui, j'ai aimé
Un peu trop passionnément
Mais cette vie a fait l'homme que je suis

À l'amour de nos quinze ans
À qui on n'a pas su parler
Aux conneries d'adolescent
D'adolescent

Aux ambitions qu'on avait
Aux combats qu'on a perdus
Aux vieux amis retrouvés
Et pardonnés

J'assume tout crois-moi
Et si j'avais le choix
Je ne changerai rien du tout
Non rien du tout

J'ai tout gardé
Les bons, les mauvais moments
Oui, j'ai crié
Je me suis trompé souvent
Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

J'ai rien jeté
Les coups et les compliments
Oui, j'ai aimé
Un peu trop passionnément
Mais cette vie a fait l'homme que je suis

C'est pas grave une blessure
Tu verras, on s'en remet
Ça dessine dans nos murs
Une porte d'entrée
The man I am

To the friends we left behind
The paths we have traced
Words that hurt us
Who hurt us

To all that we regret
At our parties, at our defeats
Errors that we repeat
That we repeat

I assume everything believe me
And if I had the choice
I will not change anything
No nothing at all

I kept everything
Good, bad times
Yes, I shouted
I was wrong often
Oh, I could have had a thousand more lives

I have not thrown anything
Blows and compliments
Yes, I liked
A bit too passionately
But this life made the man I am

To the love of our fifteen years
Who we did not know
Teenage bullshit
teenage

To the ambitions we had
To the fights we lost
To old friends found
And forgiven

I assume everything believe me
And if I had the choice
I will not change anything
No nothing at all

I kept everything
Good, bad times
Yes, I shouted
I was wrong often
Oh, I could have had a thousand more lives

I have not thrown anything
Blows and compliments
Yes, I liked
A bit too passionately
But this life made the man I am

It does not matter an injury
You'll see, we'll leave it
It draws in our walls
A gateway


Similar Lyrics