Zaz – Éblouie par la nuit

Éblouie par la nuit

Éblouie par la nuit à coups de lumières mortelles,
à frôler les bagnoles, les yeux comme des têtes d'épingles,
je t'ai attendu cent ans dans les rues en noir et blanc ;
tu es venu en sifflant.

Éblouie par la nuit à coups de lumières mortelles,
à shooter les canettes, aussi paumée qu'un navire.
Si j'en ai perdu la tête, je t'ai aimé et même pire ;
tu es venu en sifflant.

Éblouie par la nuit à coups de lumières mortelles.
Faut-il aimer la vie ou la regarder juste passer ?
De nos nuits de fumettes, il ne reste presque rien,
que des cendres au matin.

À ce métro rempli de vertiges de la vie,
à la prochaine station, petit Européen,
mets ta main, descends-la au-dessous de mon cœur.

Éblouie par la nuit à coups de lumières mortelles,
un dernier tour de piste avec la mort au bout.
Je t'ai attendu cent ans dans les rues en noir et blanc ;
tu es venu en sifflant.
Blinded in the night

Blinded in the night by fatal flashes of light
just missing the cars, with pupils like pinheads.
I've waited a hundred years for you on black and white roads
you came whistling past

Blinded in the night by fatal flashes of light
kicking around tin cans, as clueless as a ship
if I've blown my mind, I love you and even worse
you came whistling past

Blinded in the night by fatal flashes of light.
will you love life or just watch it go by?
Our nights smoked, almost nothing's left
but your cinders in the morning

On this train filled with life's headaches
At the next station, young european
lay your hand out, sink it to the bottoms of my heart

Blinded in the night by fatal flashes of light.
one final lap, with the hand stretched out.
I've waited a hundred years for you on black and white roads
you came whistling past


Simular Lyrics