Zaz – Toujours

Toujours

Je suis toujours la môme des chemins,
La meilleure copine des lapins,
La petite fille des herbes folles,
Qui s'casse la gueule et qui rigole,

Je suis toujours la môme des fougères,
La gamine qui joue dans la terre,
La petite fille aux papillons,
Qui s'pique aux pics des hérissons,

Je suis toujours la môme des sauterelles,
La bonne copine des coccinelles,
La petite fille des chants d'oiseaux,
Qui s'cache au milieu des roseaux,

Je suis toujours la môme qui courait,
Dans les champs jusqu'à la forêt,
Dans les rangées de tournesols,
Qui s'casse la gueule et qui rigole,

Au milieu d'une foule compacte,
Des bousculades et des carrefours,
De la fenêtre de mon appart',
Et à l'horizon des tours,

Dans les heures de pointe du métro,
Des secousses et des aiguillages,
Dans le miroir d'un rétro,
Au milieu des embouteillages,

Dans le sérieux des opinions,
Des arguments et stratégies,
D'emploi du temps en réunion,
Si c'est de ça qu'il s'agit,

Des sacs à refaire mes affaires,
De mes bagages enregistrés,
Entre les décollages en l'horaire
Entre les départs, mes arrivées,

Je suis toujours la môme des chemins,
La meilleure copine des lapins,
La petite fille des herbes folles,
Qui s'casse la gueule et qui rigole,

Je suis toujours la môme des fougères,
La gamine qui joue dans la terre,
La petite fille aux papillons,
Qui s'pique aux pics des hérissons,

Je suis toujours la môme des sauterelles,
La bonne copine des coccinelles,
La petite fille des chants d'oiseaux,
Qui s'cache au milieu des roseaux,

Je suis toujours la môme qui courait,
Dans les champs jusqu'à la forêt,
Dans les rangées de tournesols,
Qui s'casse la gueule et qui rigole,

Sur les trottoirs d'un autre monde,
Au pied des mêmes quartiers d'affaires,
Des bouts de couloirs qui se confondent,
À la mémoire de mes passages éclairs,

De mes chambres d'hôtels trop chics,
Des taxis jusqu'aux halls de gares,
Des longs tunnels périphériques,
Des avenues et des boulevards,

Au bord des vertiges et des gratte-ciels,
Des rendez vous, des bavardages,
Dans les grandes villes, sans l'essentiel,
Quand le béton me met en cage,

De mes jours à côte de la plaque,
Comme étrangère et sans repère,
À me réfugier dans les parcs,
Pour faire semblant
De prendre l'air,

Je suis toujours la môme des chemins,
La meilleure copine des lapins,
La petite fille des herbes folles,
Qui s'casse la gueule et qui rigole,

Je suis toujours la môme des fougères,
La gamine qui joue dans la terre,
La petite fille aux papillons,
Qui s'pique aux pics des hérissons,

Je suis toujours la môme des sauterelles,
La bonne copine des coccinelles,
La petite fille des chants d'oiseaux,
Qui s'cache au milieu des roseaux,

Je suis toujours la môme qui courait,
Dans les champs jusqu'à la forêt,
Dans les rangées de tournesols,
Qui s'casse la gueule et qui rigole
Always

I am always the same way,
The best friend of rabbits,
The little girl of the weeds,
Who goes crazy and who laughs,

I am always the same as ferns,
The girl who plays in the earth,
The little girl with butterflies,
Who gets pecked at the picks of hedgehogs,

I am still the same as grasshoppers,
The good girlfriend of ladybugs,
The little girl singing birds,
Who hides among the reeds,

I'm still the kid running,
In the fields up to the forest,
In the rows of sunflowers,
Who goes crazy and who laughs,

In the middle of a compact crowd,
Scrambles and crossroads,
From the window of my apartment,
And on the horizon of the towers,

In the peak hours of the subway,
Jerks and switches,
In the mirror of a retro,
In the middle of traffic jams,

In the seriousness of opinions,
Arguments and strategies,
Meeting schedule,
If that's what it's about,

Bags to redo my things,
Of my checked luggage,
Between takeoffs in the schedule
Between the departures, my arrivals,

I am always the same way,
The best friend of rabbits,
The little girl of the weeds,
Who goes crazy and who laughs,

I am always the same as ferns,
The girl who plays in the earth,
The little girl with butterflies,
Who gets pecked at the picks of hedgehogs,

I am still the same as grasshoppers,
The good girlfriend of ladybugs,
The little girl singing birds,
Who hides among the reeds,

I'm still the kid running,
In the fields up to the forest,
In the rows of sunflowers,
Who goes crazy and who laughs,

On the sidewalks of another world,
At the foot of the same business districts,
End of corridors that merge,
In memory of my flashes,

Of my hotel rooms too chic,
Taxis to the train station halls
Long peripheral tunnels
Avenues and boulevards,

At the edge of vertigo and skyscrapers,
Appointments, chatter,
In big cities, without the essentials,
When concrete cages me,

From my days to the side of the plate,
As foreign and without reference,
To take refuge in the parks,
To pretend
To take the air,

I am always the same way,
The best friend of rabbits,
The little girl of the weeds,
Who goes crazy and who laughs,

I am always the same as ferns,
The girl who plays in the earth,
The little girl with butterflies,
Who gets pecked at the picks of hedgehogs,

I am still the same as grasshoppers,
The good girlfriend of ladybugs,
The little girl singing birds,
Who hides among the reeds,

I'm still the kid running,
In the fields up to the forest,
In the rows of sunflowers,
Who goes crazy and who laughs


Similar Lyrics